De toute façon tu fais que me critiquer/juger

Bonjour bonjour, 

Un petit billet "d'humeur", encore pour vous parler d'une des nombreuses phrases qu'on peut lire sur le Net, venant très très souvent de personnes pas sérieuses. En général, lire ça, personnellement, me fait fuir, ça décrédibilise la personne en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

Il s'agit du concept de "critique" ou plus encore de "jugement". A accorder avec plusieurs phrases, style "j'en ai marre de me faire juger", ou "arrêtez de me critiquer", et souvent ça finit sur les fameux "vous n'avez pas de vie", "vous êtes méchants" ou encore "mal baisées" (toujours très en vogue). Je suis encore une fois clémente en vous épargnant les orthographes douteuses souvent employées.

1 ) Oh oui, juge moi grand fou !

Penchons nous sur mon amie Larousse, qui nous dit par rapport au mot "juger" :

  • En parlant d'un tribunal, d'un juge, prononcer une sentence à propos de quelqu'un, d'une affaire. Ah non, c'est pas ça, je suis sûre que la robe noire m'irait à merveille, mais nous n'avons jamais été un tribunal, je ne connais aucun juge dans mes contacts... Le tribunal du rat, on aurait du créer ça tiens.
  • Prendre, en qualité d'arbitre, une décision au sujet d'un litige : Être appelé à juger un différend. Idem qu'au dessus. On est pas sur un terrain de foot, quoique parfois vu le niveau, on se demande, entre les fausses blessures et les bouderies intempestives (et là, je me fais détester ET des ratouphiles ET des footeux :') )
  • Évaluer la valeur de quelqu'un, de quelque chose selon certains critères afin de les classer, de décider à leur sujet : Jury qui juge les candidats à un concours. 
  • Porter sur quelqu'un, quelque chose un jugement de valeur : On juge les hommes d'après leurs actes. On l'a jugé incompétent.
  • Penser, estimer, avoir tel avis sur quelque chose ; trouver : Tous jugeaient cette solution impossible.
  • Se déterminer, prendre position sur quelque chose : À vous de juger s'il vaut mieux partir ou rester.

On y vient ! Pour moi ces 4 points sont effectivement, selon toute définition, la preuve que l'on juge tous les gens. Oui, tous. Même toi qui chouine que les méchants du groupe machin t'ont jugé(e). Toi aussi, tu les a jugés. Tu as jugé que ce groupe n'était pas trop mal quand tu y es entré(e).
On évalue TOUS la valeur de la personne à qui on parle. Via son expérience, sa cohérence, sa crédibilité, son savoir, la manière dont elle parle/écrit. Mais aussi, et surtout, via ses actes. J'ai jugé Micheline comme une personne sérieuse. Et Josette comme une qui ne l'était pas. Parce que Micheline a fait ça ou ça et dit ça et ça et Josette maintient ses rats sur copeaux sexes mélangés et m'assure que ce n'est pas grave. Sauf que Micheline n'est pas venue pleurer parce que "aaah tu m'as jugée", alors que c'est bien ce que j'ai fait.
Oh, mais attendez, c'est ce que tout le monde fait, non ?

On porte TOUS sur les autres un jugement de valeur, selon nos critères personnels, celui qui prétend le contraire n'est rien d'autres qu'un hypocrite (ou une personne n'ayant rien compris au sens des choses ^^'). On juge TOUT le monde sur leurs actes, leurs paroles. Ce qui ne veut pas dire qu'on en a après tout le monde, mais il faut bien se faire un avis sur les gens, on ne peut pas rester neutre à 100%, ça n'est rien d'autre que de la lâcheté (au moins on a toujours une porte de sortie en cas de conflit)

On a TOUS un avis sur quelque chose (ou alors on a pas d'cerveau :p), sur les gens, on juge tous que cette solution est bonne ou pas, que ce conseil est bon ou pas, on prend TOUS position sur les choses, c'est ce qui affirme notre personnalité, notre engagement, nos convictions, ce que nous sommes.


Au final, juger, on le fait, tous les jours, tout le temps, dans chaque situation. Engueuler quelqu'un qui nous juge, revient à lui dire "putain connard tu as un AVIS sur moi" (houlala, l'affront, imaginez, il a un avis quoi !!!).

Au sein du monde du rat, puisque c'est le sujet, on m'a jugée des milliers de fois. On a jugé que j'étais une débutante inexpérimentée, à mon arrivée en 2006/2007. On a jugé que je valais la peine qu'on m'aide à progresser. On a jugé que j'étais un peu trop "rentre dedans". On a jugé que je pouvais entrer au sein des ERA une première fois, puis une deuxième. On a jugé que je savais reconnaitre mes erreurs, et ne pas les refaire. On a jugé que j'étais une connasse mal baisée méchante et manquant de tact (et pour ce dernier point c'est pas faux :p). On a jugé que je jugeais (ahah). On a jugé que j'avais les épaules, le juste jugement (oui ça devient compliqué) et l'expérience pour co-administrer 4 groupes, et aider au plus grand forum de mon coeur (<3 keur). On a jugé que j'étais une bonne personne. On a jugé que j'étais une mauvaise personne.

TOUT LE MONDE m'a jugée. TOUT LE MONDE vous jugera. C'est ainsi, et c'est aussi parce que VOUS le faites avec tout le monde. C'est par ce moyen que vous déterminez si la personne en face vaut la peine (ou pas) que vous perdiez votre temps, votre énergie, pour elle.

2) Critique-me maybe

Ce coup-ci, on va voir mon copain linternaute, qui nous raconte (attention j'ai ce coup ci élagué les branches qui ne nous intéressaient pas ^^ non parce que je doute que la définition 'un instant critique ou d'une critique littéraire ait grand chose à foutre ici :p) :

  • qui donne un jugement (ah tiens ?), une appréciation
  • blâme, avis négatif, reproche

On en revient à notre bon vieux jugement. 

Là ou ça foire complètement sur le mot critique, c'est bien la définition que les gens en ont. Personnellement, j'adore qu'on me critique (ça y est, vous avez fui, convaincus que j'étais cintrée ?). Je demande même quasi tous les jours à mon amoureux (keur keur) de le faire (mais nooon, rev'nezz).

Dans l'esprit de la personne lambda-concon dont je parle ici, la critique c'est forcément un reproche, une méchanceté. Pas une seule fois il ne lui est venu à l'esprit que l'avis négatif dont on lui fait part est pour l'aider. Des reproches, c'est comme les jugements : on en a toute notre vie. Maman qui n'aime pas mes fringues, le gars que je lui ai ramené, le fait que je n'aie pas rangé ma chambre, mes mauvaises notes. Est-ce pour autant négatif ? Maman a juste peur qu'avec mon style vestimentaire je ne trouve pas de travail, et ainsi que je galère dans ma vie. Maman a peur que je souffre avec un garçon qui est connard de toute évidence (ou pas). Maman se dit que si je n'apprend pas à ranger, plus tard ma maison sera une porcherie, et il est difficile de s'épanouir dans une porcherie selon SON jugement (ahah). Maman sait que si j'ai de mauvaises notes j'aurais des difficultés à choisir mon avenir et serait ainsi malheureuse.
Libre à moi de réflechir à ses reproches et d'en tirer le meilleur, selon MA personnalité et ce qu'avec un peu de remise en question (et quelques murs dans la tronche, merci la vie !) je peux en tirer. Au final, ses reproches m'ont aidée.

Une critique, un avis négatif, servent à AVANCER, à EVOLUER, à conforter ou changer sa position. Pékin-lambda n'y voit que quelque chose de négatif parce qu'il est un peu trop idiot pour en tirer des leçons et c'est malheureux.

Ce qui est condamnable, et n'importe quel administrateur de groupe/forum sérieux le fait, et le fera, c'est la critique GRATUITE : "tu es moche" (ce qui est absolument inutile dans un groupe de rats, soyons d'accord, pas besoin de ressembler à Monica Bellucci pour élever correctement un animal (et heureusement ^^)), "ça sert à rien" (OK, oui, mais encore ?), "ce que tu fais c'est de la merde" (oui, mais encore ?). Tout est question d'argumentation. D'ou le concept de critique. CONSTRUCTIVE.

Image hébergée par servimg.com

Je n'utilise jamais de photos prises sur Google, mais juste pour le plaisir des yeux... Cette photo ne m'appartient pas, elle appartient à son auteur ;)

Quand quelqu'un critique Josette, c'est pas parce que Josette est moche et fait de la merde, non, c'est pour faire prendre conscience à Josette que oui, ce qu'elle fait c'est mal, ses animaux en souffrent, et donc il faut qu'elle se remette en question. Il y a la méthode douce, la méthode dure, mais l'intention est la même. Pas de pourrir Josette parce que c'est Josette et pis c'est tout. Le but c'est que Josette, elle entre dans sa petite tête qu'elle maltraite ses animaux et qu'il faut qu'elle change ça.

Après, de deux choses l'une : Josette a un cerveau fonctionnel, elle réfléchit un peu dans son coin, elle aime ses animaux et se rend compte que oula va falloir changer des trucs. Ou alors Josette est teubé, elle crie au scandale, on la juge, on la critique, on est des cons, Josette changera que dalle parce qu'elle n'est pas assez réfléchie pour se rendre compte de ce qu'elle fait. Et là, effectivement, souvent ça devient n'importe quoi, entre insultes gratuites et menaces diverses. Dans tous les cas, il n'y avait rien à faire pour faire entendre raison à Josette, autant évacuer sa frustration en pensant à ses animaux...

Il arrive parfois qu'on soit injuste, qu'on réagisse mal, qu'on soit directement dans l'agressivité. Je ne dis pas que c'est bien. C'est un travers pour lequel je tente de prendre du recul moi-même, mais je suis humaine. Et une humaine avec une sacrée émotivité, malheureusement.
Demandez-vous, si parfois vous trouvez qu'on vous a critiqué gratuitement, si vous n'êtes pas la 450e personne du jour à avoir posé la même question, fait la même erreur, sans vous être renseigné(e). Demandez vous si la personne en face n'est pas juste blasée de passer son temps à combattre la maltraitance et parfois n'a plus la patience nécessaire. Prenons du recul, tous. La personne qui vous juge vous rend peut-être un fier service. 

La critique, quand elle est gratuite, ne vaut pas la peine qu'on y perde son énergie. Sans quoi on se décrédibilise directement (si j'avais du m'énerver pour chaque personne m'ayant insultée gratuitement, je serais actuellement la personne avec la tension la plus haute du monde). Quand elle est constructive, elle vaut la peine qu'on s'y attarde, qu'on y réfléchisse, qu'on s'en serve pour avancer. 

Critique et jugement, ne sont pas des gros mots, des concepts à bannir. Sinon, on avancerait pas, on aurait aucune personnalité, on serait des clones décérébrés, tous autant que nous sommes. Quand vous les utilisez à mauvais escient, en vous braquant en les brandissant comme arme, tout ce que vous faites c'est alimenter l'AVIS des gens, en les confortant dans l'idée que vous êtes un abruti infoutu de savoir se remettre en question et d'écouter les conseils ^^ 
Au lieu de vous défendre, vous vous enfoncez. De manière générale, les personnes qui passent leur temps à essuyer les critiques des autres, ce n'est jamais par hasard, et à un moment il faut finir par se dire que merde, si tout le monde dit la même chose, c'est peut être qu'ils ont un peu raison (oui on est pas le seul dans l'univers à avoir raison x) ). Ecoutez, appréciez la critique à sa juste valeur, et vous évoluerez.

Mon patron me critique, ça m'aide à voir ce qui ne va pas. Mon chéri (keur keur), quand je lui demande si ce tee shirt me va (outre le fait que pour lui je serais sexy avec un sac poubelle), je demande sa critique sur ma tenue. Même si elle est négative, elle m'aidera. C'est pareil pour tout. Si demain on me dit "putain mais ils sont pas nourris tes rats regarde ce poil moche", outre ma première réaction vexée, je ne vais pas hurler "putaiiiin tu me juges, connaaaard". Je vais me dire "merde, si ça se trouve quelque chose ne va pas", je vais demander à des personnes de confiance (pour moi les amis DOIVENT avoir un esprit critique et ne pas aveuglément être d'accord avec moi, sinon ils ne sont pas des amis) leur avis OBJECTIF, leurs critiques, et déterminer si la critique de départ était vraie ou fausse, et agir en conséquence. 

Ceci devrait être acquis pour chacun, et ça m'énervera toujours les gens qui rejettent toute forme de jugement et de critique, parce que ce sont des gens qui n'évolueront jamais ;)

N.B : Je m'excuse auprès de toutes les Josette qui me liront :p

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Licence Creative Commons le site Internet du Domaine des Arkenstones de Hatron Jemima/Arkane est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International = j'autorise le partage et la modification du contenu du site (textes, images) à des fins strictement non commerciales, et en me citant explicitement, ainsi qu'en ajoutant un lien vers ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×